Bien préparer ses photos de vacances

Improviser c’est bien, c’est l’aventure, mais pour ne pas passer à côté de certaines choses, vous faciliter la vie (ainsi que les photos) et éviter les soucis lisez ceci:

Le repérage
Où que vous alliez (ou presque), internet est votre ami. Il est une source d’infos et d’images vous permettant de vous projeter ou même vous retrouver directement sur le lieu que vous souhaitez photographier. Que ce soit par Google, Google map ou via des sites internet de photos comme 500 px ou même Instagram, vous trouverez facilement l’endroit ou la zone sur laquelle vous souhaitez aller.
C’est un gain de temps non négligeable et il ne faut pas hésiter à se servir de Google. Sachez que dans certains pays comme la Chine par exemple, street view ne fonctionne pas. Je fais des captures d’écran des lieux et je les classe dans un dossier de mon téléphone pour les avoir à portée de main.

Exemple pour une photo du Brooklyn Bridge via Google map et avec street view puis la photo au final

Une autre façon de repérer les lieux c’est tout simplement d’y aller par soi même et revenir à un moment plus favorable. Vous aurez peut-être une meilleure lumière, moins de monde, plus de temps. Je l’ai fait récemment en Irlande. Visite la journée en famille et retour au lever du jour pour les photos.

Passage à la douane
Ne mettez pas votre matériel photo dans votre valise. D’abord parce que le personnel des aéroports n’est pas toujours tendre avec les bagages mais il y a aussi des vols dans les valises. Moi je ne mets que mon trépied et le reste je le garde avec moi en cabine dans mon sac photo.
Sachez que les batteries sont interdites en soute. Gardez-les toujours avec vous. Il m’est arrivé d’en oublier une dans ma valise à Shangaï et j’ai été appelé pour un contrôle. Rien de bien méchant mais autant l’éviter.
Quand vous passez la douane on vous demande d’ouvrir votre sac ou même de sortir votre matériel et le déposer dans un bac. Ne soyez donc pas surpris, vous aurez droit aussi à mettre en évidence ordinateur, tablette et téléphone. Bref tout ce qui comporte des composants électroniques est très surveillé.

La sécurité
Où que vous soyez n’oubliez jamais que vous avez du matériel photo et que ça a une certaine valeur. Au milieu de la campagne Corrézienne ou dans les plaines de l’Aubrac il est évident que le risque est extrêmement limité. Dans des sites très touristiques, de la manière générale à part le pick pocket ou le vol à l’arraché il y a peu de risque d’être braqué. Mais il existe des lieux ou s’aventurer seul de jour ou de nuit est risqué. Mieux vaut se renseigner plutôt que de galérer après.

« On ne fait pas n’importe quoi n’importe où! »

Les règles à respecter
Je ne parle pas là des règles de prise de vue mais des choses à éviter et à respecter afin d’éviter des ennuis. S’il est noté accès interdit c’est que c’est interdit. En France si on vous surprend il y a de grandes chances que l’on vous raccompagne jusqu’à la sortie. Dans certains pays c’est menottes aux poignets et direction case prison sans toucher les euros. On l’a vu dans l’actualité, si uriner ou fumer dans la rue peut vous mener en prison, pénétrer dans sur un site interdit pourrait vous coûter aussi très cher.
Sur Brooklyn j’ai croisé un espagnol qui voulait prendre de la hauteur pour faire des photos. Il a décidé d’escalader le Brooklyn bridge. Par chance pour lui il l’a fait très tôt le matin, il y avait peu de monde et pas de police (alors qu’il y a pas mal de patrouilles en général). Il est clair que si la police l’avait pris sur le fait il aurait fini menotté.


Attention aussi de ne pas faire confiance à ceux que vous ne connaissez pas, que ce soit pour des photos ou tout autre chose d’ailleurs. Ça parait évident mais vous êtes en vacances, cool et décontracté et on peut oublier certaines règles. Lors d’un voyage au Kenya en 2001, un couple qui logeait dans le même hôtel que nous, était passé par des Kényans rencontrés sur Mombasa pour faire un safari de 3 jours. Au retour ils nous ont expliqué avoir eu la peur de leur vie ! Ils étaient escorté d’homme armés de kalachnikov. J’ai fait un safari, je n’ai pas eu d’hommes armés et nous n’avions visiblement pas le même itinéraire. Il fallait donc comprendre qu’ils sont allés dans des zones assez dangereuses sans en être prévenus.

La météo
Habitué aux photos en extérieur, je ne peux pas dire que les infos météo soient toujours très fiables. Ce n’est franchement pas très précis les jours d’avant et dans tous les cas, mieux vaut vérifier le jour même. Il existe des applications météo et marées ou même pour les heures de coucher et lever du soleil. Pour mieux protéger votre matériel il existe des sacs avec housse imperméable intégrée.

Le tri
Avant tout, ne jamais trier, effacer ou tenter quoi que ce soit tant que vos photos ne sont pas sur votre ordinateur ou sauvegardées quelques part. D’abord parce qu’on n’est pas à l’abri d’une mauvaise manipulation mais surtout vous pourriez être surpris de ce que pourrait donner une photo sur un écran d’ordinateur alors que vous la trouviez sans intérêt sur votre écran d’appareil photo. Je vais même aller plus loin, des photos qui n’attirent pas votre attention aujourd’hui peuvent vous taper dans l’œil plusieurs mois après. Parfois on a la tête tellement dedans, qu’on passe à côté de certaines images. Ça m’arrive de sortir de chouettes photos 1 ou 2 ans après avoir fait une série ou un voyage. Comme cette photo à New York ressortie 3 ans après:

Pensez-y
Vous retrouverez certaines de ces informations plus en détails dans les différents articles du blog
Maitrisez votre matériel. Beaucoup profitent du départ en vacances pour s’acheter un appareil photo, c’est super mais l’idéal est de s’y prendre peu plus tôt pour vous laisser le temps de l’apprivoiser. Si besoin suivez un stage photo de qualité accès sur la maitrise du matériel.
Ne prenez que l’essentiel. Inutile de se dire : je prends au cas où. Il y a peu de chance pour que vous tombiez sur ce « au cas où » et si ça arrive c’est l’occasion de s’adapter ( Et s’adapter ça permet d’avancer, d’évoluer), de plus vous aller vous encombrer pour rien.
Prenez assez de batteries et de cartes mémoire. Ce serait bête de ne plus avoir de batterie au moment où.
Prévoyez un temps photo perso à l’avance si vous êtes en famille. Vous l’adapterez sur place en fonction de votre organisation journalière (visites, repos, repas) et de la météo. Mais si vous voulez être zen et en accord avec le reste de la famille, il vaut mieux en parler avant.
Votre moyen de transport pour y arriver. Là aussi des applications peuvent vous aider à faire votre itinéraire en transport en commun. Point de départ, point d’arrivée et l’application vous donne toutes les infos.
Certains pays exigent un permis international. Même aux USA où l’on peut lire parfois qu’il n’en faut pas, il vaut mieux l’avoir quelque soit l’état. Les agences de location de véhicule le demandent parfois. La police aussi et ça vous évitera une perte de temps dans les vérifications.
Voici le lien pour les informations: http:// https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/permis-international-conduire-etranger

Un commentaire sur “Bien préparer ses photos de vacances

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s